Cinérama


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie Editorial.

Edito: Astérix n’aura pas la gaule

images.jpg

Quelques nouvelles de la santé de la plus grosse catastrophe économique de l’histoire du cinéma français

C’est fait, il n’y a plus d’équivoque, comme les experts de Cinérama l’avaient annoncé en exclusivité avant même la sortie du film, Astérix aux Jeux Olympiques a fait naufrage. Au regard des sommes engagées, de la promotion et de l’attente de ses producteurs, on peut même dire que malgré ses 6 millions et demi de spectateurs, c’est un bide monumental. La semaine dernière, quelque 300 000 spectateurs se sont rendu en salle pour se faire chier devant le navet. Et contrairement à ce que l’on a voulu nous faire croire, ce n’est pas grave pour le cinéma français, c’est même plutôt rassurant que n’importe quelle merde friquée ne fonctionne pas automatiquement. A l’inverse Danyboon fait un carton, Paris va pas mal, pour peu qu’on veuille bien se donner la peine de faire des bons films, le cinéma français va plutot bien.

P.S. :  Une analyse post echec, la critique de Paris et  des chtis sont évidemment, à venir prochainement sur Cinerama.

 

 

 

Roland et Justin : Roland est un con

Au pays de l’humour pas drôle, Roland (Morgan Priest) et Justin (Julien Barbier) sont des monuments.

Deux inconnus, Morgan Priest et Julien Barbier, ont décidé que Samantha était décidemment trop drôle et qu’il fallait repousser plus loin les limites du pas drôle, pari réussi autant le dire tout de suite.

Après une première tentative avortée intitulée Joint de culasse (merci à Daniel Prévost pour l’inspiration), nos deux compères récidivent avec Roland et Justin.

loto

L’acting à son paroxisme

Les personnages sont ceux de deux paumés dont la portée autobiographique du personnage de Roland, fan de Van Damme comme « l’acteur » Morgan Priest est clairement affichée. L’humour vole aussi bas qu’une mouette neurasténique, la réalisation est plate, les décors à l’avenant et nos deux zéros se prennent à réver d’une diffusion télé sur une chaine nationale. La route sera longue et visiblement il faudra encore être patient !

Une vidéo pour vous faire une idée, attention, ceux qui s’attendent à rire vont être déçus :

http://www.dailymotion.com/video/x3imuz

 

Une dernière précision avant de partir, précisons que Morgan Priest (l’inoubliable Roland) dispose aussi de son site internet et ce dernier est nettement plus drôle que sa série !

Précisons également que les notes des vidéos sur Dailymotion sont l’oeuvre de ses amis tout comme les commentaires, le sieur Roland se faisant un plaisir d’effacer tout commentaire un tant soit peu négatif !

Le rôle de Roland serait donc un rôle de composition, celui d’un beauf imbu de sa personne.

 

L’interview exclusive Cinerama de la fine équipe

Cinerama : Quelles sont vos ambitions concernant cette série ?

Conquérir le monde.

Cinerama : Quelle est votre inspiration ? Les monty python ? Aldo Maccione ?

Bézu, les musclés, Jaques Martin et Saddam Hussein.

Cinerama : Quelle est votre préparation d'acteur pour ces rôles ?

50 suppositoires, matin, midi et soir. 10 pompes, 2 avé maria et 5 avé césar.

De l'humour pas drôle, tout est dit.

Cinerama


Info cinerama: Censure et certain

Cinerama n’avait pas l’intention de commenter le palmarès de la cérémonie des Cesar, ni des Oscar d’ailleurs. Les prix n’ont rien eu de surprenant, et il n’y a pas de quoi crier au scandale. Du moins, il n’y avait pas quoi. Ce matin, toute la presse en parle, Mathieu Amalric, désigné meilleur acteur par ses pairs samedi, avait demandé la lecture d’une lettre pour pallier son absence. Samedi la missive a été lue sans problème apparent. Mais voilà l’acteur, a rapidement communiqué pour dénoncer une censure. En effet, la fin du texte, assez polémique, a mystérieusement disparue.

06816913.jpg

 

Voici la partie « litigieuse » :

« Insupportable « trompe-l’œil » des multiplexes. Les chiffres comme seule ligne d’horizon. Aveuglement, brouillage, gavage, lavage. Et quelle solitude. Vous avez déjà parlé à quelqu’un dans un multiplexe ? Pas moi. D’ailleurs c’est impossible, ce qui compte c’est le flux. « Circulez s’il vous plaît, y’a rien à voir. » Au suivant ! bande de Brel.Alors que le travail souterrain, patient, divers, dédié au public, aux écoles, aux rencontres que font et ont envie de faire tellement d’exploitants de salle se voit de plus en plus nié aujourd’hui.La Question humaine n’aurait par exemple jamais fait autant d’entrées sans le travail de curiosité des exploitants de province et de l’Acrif . Ce tissu de salles, que le monde entier nous envie, est notre cœur, nos poumons. Sinon… Sinon on va tous finir devant nos home cinémas à se tripoter la nouille… Bons baisers de Panamá.»

Voici ce qu’à déclaré Renaud Le Van Kim producteur executif de la soirée:

« Je tiens à préciser que nous avons reçu le texte de Mathieu Amalric aux alentours de 23h00. Nous sommes tout à fait désolés qu’il ait pu imaginer une censure quelconque. Il n’a sans doute pas évalué dans quelle précipitation nous avons dû gérer ce texte imprévu dans le conducteur d’une émission en direct de cette ampleur ». « Pour des raisons de timing (…), nous avons demandé à son agent, représentant officiel de l’artiste, qui nous a donné son accord sans l’ombre d’une hésitation, d’écourter son texte ». « Contrairement ce qu’affirme Mathieu Amalric, nous ne l’avons évidemment pas fait pour des raisons éditoriales »

Un argument assez curieux, hypocrite et facilement contestable.
Et si un autre acteur qu’Amalric avait gagné, et qu’il était venu sur scène: aurait-il été coupé en pleins remerciements à 40 secondes près? Non, évidemment.
Sur le conducteur, un temps avait bien été prévu pour la réaction du vainqueur.La lecture de l’intégralité d’une lettre n’aurait donc en rien compromis l’organisation de la cérémonie.

Il s’agissait bien d’une coupure éditoriale du plus mauvais effet.

 


Edito: Cesar sans Rosalie

Ce soir se déroulera la 31ème cérémonie des Cesar. Plus que jamais, la séance de rattrapage du cinéma français.

En regardant la liste des nominations, on a la curieuse impression d’assister, à quelques exceptions près, au palmarès du 16ème festival du court-mêtrage de Fleury-les-Aubrais. En effet, la plupart des films sont inconnus, et leur public a été aussi fourni que celui du Stade Louis II. D’aucuns stigmatiseront la faible promotion qui a entouré leur sortie. Quoiqu’il en soit, les Cesar se trouvent réduits à une cérémonie de cinéma marginal et non pas de puristes comme on voudrait nous le faire croire. Qui a entendu parler des Témoins, de Faut que ça danse ! ou de la question humaine ? Personne et d’ailleurs personne ne les a vu. Certes, cela n’enlève rien à leurs qualités. Mais il serait temps de créer une double cérémonie pour récompenser aussi les films qui font des entrées. Mais y’en a t-il eu beaucoup en 2007?

 

P.S. : Ce n’est pas nos habitude de chanter avec les divas. Mais un mot quand-même sur Marion Cotillard, qui mérite amplement son succès actuel, tant elle est prodigieuse en Edith Piaf. Elle devrait gagner ce soir.


123456

Poudlard Scoop |
Le Monde Magique d'Harry Po... |
HITMAN et 35 autres FLIMS |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Ma vie, Mon oeuvre
| Le D.M.J 34
| AnNa MoUgLaLiS