Cinérama



Disco: Salissez pas trop vos sièges

La bande annonce était pas bien fameuse, mais l’équipe de Cinérama n’est pas sectaire sauf pour aller voir Astérix. Elle a bien fait.

brandodisco.jpg

Ceux qui auront vu Disco, ressentiront sans doute un énorme sentiment de culpabilité. Ont-ils tué, volé, menti, trop souvent trompé leurs compagnons respectifs ? Qu’ont-ils fait pour mériter ça ? Qu’ils se rassurent, leur vraie faute aura surtout été de donner une part de leur maigre pécule au profit d’une oeuvre encore plus indigente. Mais ils seront rapidement absous. Car voir ça aura finalement été après reflection, un réel privilège. Ils pourront dire j’y étais.

Car Disco est en lice pour devenir la plus grosse merde de l’Histoire du cinéma français. Plus ennuyeux que du Tony Gatlif (lui c’est fait exprès) ou même du Robert Guédiguian, plus mal joué que les films avec Samy Nacéri (à part Raï, sa seule performance présentable à ce jour), au moins aussi drôle que le film des Robins des bois (Rrrrrh s’appelait-il sans doute, après la troupe a explosé en vol). Mais surtout, les plus grands scientifiques du cinéma ignoraient que cela puisse être possible: c’est plus mauvais que Madame Irma, le bijou de Didier Bourdon. Autant dire que l’on comprend mieux pourquoi Lemercier et Cornillac sont considérés comme des acteurs. L’île aux trésors avec Jugnot aurait donc du aller aux oscars.

Jet Set 3

Comment Onteniente après Jet Set et Camping, en passe désormais de devenir des chef d’oeuvre, a-t-il pu oser pondre un truc pareil ? Comment Dubosc un des comiques les plus talentueux a-t-il pu caricaturer ses propres créations à ce point?  On ne s’etendra pas sur Depardieu, Le Bihan ou Nanty tout simplement catastrophiques, vus et revus et bien plus pathétiques dans leur jeu que dans l’apparence des personnages qu’ils sont censés interpréter. Par contre, il faut s’arrêter un instant sur François-Xavier Demaison, le nouveau comique de service, l’homme qui monte dans le show buisness français: il est dégueulasse. Son petit rictus qu’il a baladé à longueur de plateaux télé fait vraiment chier. A part ça, ses talents de comédiens sont inexistants. Reste une énigme: qu’est ce que Béart est venue foutre là? La réponse est hélas pour elle de plus en plus évidente plus sa carrière avance. C’est juste une pistonnée de plus, qui a parfois eu la chance de faire des prestations correctes.

Ce film ne mérite même pas d’être analysé, hormis pour bien comprendre comment tout rater. Scénario mal pompé ici et là, acteurs non dirigés, décors iréels, même le propos n’est pas crédible une seconde, sans être caricatural, puisque ça n’existe nulle part. Le problème c’est que ça n’était pas de la science fiction. On l’a bien vu, Darty, Leclerc ou Buffalo Grill à longueur de film, ça existe vraiment. On comprend mieux le véritable sens du projet.

Stavros

Ah oui, j’oubliais la bande originale c’est du disco. Il y a donc bien un élément cohérent. Mais je vous aurais prévenu, c’est pas bien, pas bien, pas bien. Un peu comme une émission de Cauet en fait.


Laisser un commentaire

Poudlard Scoop |
Le Monde Magique d'Harry Po... |
HITMAN et 35 autres FLIMS |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Ma vie, Mon oeuvre
| Le D.M.J 34
| AnNa MoUgLaLiS