Cinérama


« | Accueil | »

Michael Dudikoff : une carrière d’action man résoluement Z

Michael Dudikoff

 

Né le 8 Octobre 1954 à Redondo Beach en Californie

Dudikoff 2000

Dévinez quoi? Dudikoff ne sait pas lire. On s’en serait douté. Pourtant ce n’est pas une blague, mais Michael Joseph Stephen Dudikoff souffrait de dyslexie. Malgré ce handicap, il s’est très tôt lancé des des études de psychologie. Nouveau scoop, me direz-vous et pourtant là aussi c’est vrai, même si durant sa carrière il ne fera qu’à de très rares moments preuve de psychologie. Notre petite Cosette, Michael Dudikoff a donc du travailler plus durement que ses camarades pour mener ses études.

 

Alors qu’il travaillait comme serveur pour payer ses études, un agent le remarqua et lui proposa de devenir mannequin pour les publicités Adidas. Un métier sans avoir trop à réfléchir, c’est ce qu’il fallait à notre Micki. De plus, cela lui sembla être un bon moyen de commencer une carrière dans le cinéma. C’est pourquoi Michael prit quelques cours de comédie avant de faire ses débuts dans des épisodes des séries « Happy Days » et « Dallas » à la toute fin des années 70. On ne saura jamais, s’il assista vraiment à ces fameux cours. Ses hypothétiques professeurs cherchèrent en vain, la moindre petite trace de leurs enseignements lors de ses aparitions.

Après quelques petits rôles dans des films comme Uncommon valor (1983) aux cotés de Gene Hackman ou Bachelor Party (1984) avec Tom Hanks, Michael se voit offrir sa chance en 1985 dans American Warrior réalisé par Sam Firstenberg. Ce film, tourné par la Cannon, une compagnie spécialisée dans les films d’action à petit budget, fut un formidable succès qui propulsa Michael sur le devant de la scène. Chuck Norris devait jouer ce rôle très physique mais ce fut finalement Michael Dudikoff qui profita de cette opportunité même s’il ne connaissait rien aux arts martiaux et fut donc largement doublé. Inévitablement plusieurs suites furent tournées : American Warrior 2 ou Le ninja blanc suivant le même moule et toujours réalisés par Sam Firstenberg. Michael dut apprendre les arts martiaux en accéléré et fut formé par Mike Stone, l’ancien professeur d’Elvis Presley.

Suite à ces débuts dans des films d’arts martiaux, Michael Dudikoff entreprit ensuite de diversifier ses rôles d’autant plus que Jean-Claude Van Damme, bien plus aguerri niveau arts martiaux, venait de signer avec la Cannon et d’exploser dans Bloodsport (1987). Il tourna ainsi dans le film de guerre Platoon Leader en 1988, puis La rivière de la mort en 1989 et Midnight ride (1990) aux côtés de Mark Hammil (Star Wars) et de Robert Mitchum venu cachetonner ici. Il dut revenir dans American Warrior 4 en 1990 alors qu’il avait laissé son rôle pour le troisième épisode à David Bradley. Le film, assez calamiteux, ne rencontra pas le succès escompté à une époque ou la vague des ninjas était repartie et Michael aspirait à de meilleurs scénarios.

 

Ainsi il tourna par exemple dans Le bouclier humain en 1992. Ce film réalisé par Ted Post, auteur de Magnum Force avec Clint Eastwood, constitue une petite réussite malgré un manque de budget évident. Plusieurs autres films suivirent mais Dudikoff ne fut pas récompensé de sa loyauté envers la Cannon puisque Menahem Golan et Yoram Globus mirent la clef sous la porte en 1994.

Entre 1993 et 1994, Michael Dudikoff eut toutefois la chance de travailler à la télévision dans sa propre série produite par Stephen J. Cannel le créateur de 21 jump street ou de L’agence tous risques. Ce qui fut une grande opportunité se révéla assez vite épuisant du fait de son handicap puisqu’il fut contraint de travailler comme un forcené pour apprendre ses dialogues du fait du rythme de travail dans une série télé.

Suite à cette nouvelle expérience, Michael ralenti un peu sa cadence de tournage avant de redoubler d’activité chez la compagnie Royal Oaks à partir de 1997. Il partagea alors la vedette avec le prolifique Richard Norton (Nikki Larson avec Jackie Chan), Tony Curtis (Amicalement votre) ou Lee Majors (L’homme qui tombe à pic). Dudikoff en profita néanmoins pour varier quelque peu ses rôles avec des essais réussis dans le comique ou avec un bon thriller : In her defense (1998) dans lequel il interprète un avocat.

 

Michael Dudikoff tourna ensuite trois films sous la direction de Fred Olen Ray, spécialiste de la série Z californienne, parmis lesquels Contre offensive et Fugitive mind tous deux en 1999. Dans ces deux films, Michael Dudikoff fait montre de grands progrès d’acteur et compose un personnage désemparé très crédible dans le très réussi Fugitive mind qui bénéficie en outre d’une bonne réalisation de la part de Fred Olen Ray qui semble s’être beaucoup investi dans le projet.

Gale Force

Aussi surprenant que cela puisse paraître, Michael Dudikoff interpréta ensuite des seconds rôles dans Tempête de feu (2001) et Gale force (2002) tous deux réalisés par ce tacheron de Jim Wynorski souvent plus occupé à filmer le décolté de ses « actrices » qu’autres choses. Son 50ème et dernier film est à ce jour le thriller Quicksand (2002) qui est l’occasion des retrouvailles avec Sam Firstenberg. Une manière de boucler la boucle !

 

Ainsi, Michael Dudikoff, dont on ne sait par ailleurs pas grand chose a laissé derrière lui 50 films qui montrent une progression et une certaine envie d’élargir son registre. On peut penser qu’avec Quicksand, Michael a préféré se retirer sur une bonne note. Néanmoins, il n’est pas à exclure qu’il fasse un jour son come-back si quelqu’un lui présente un scénario digne d’intérêt.

En exclusivité une photo de Michael Dudikoff sur le tournage de Quicksand qui m’a gentillement été transmise par Sam Firstenberg (au centre sur la photo).

Quicksand

Burt & Stavros


  1. Rav_M007 écrit:

    slt! Milles merci pour ces informations. Jamais je n’aurai pu savoir k’il avait tourné autant de films. Moi j’avoue que js8 un fan particulie de Michael!!! on espère tout autant son retour pour une nouvelle aventure en reprenant le role de Joe Amstrong dans une sixieme volée de American Ninja.Sur ce à plus et à la prochaine

    Citer | Posté 20 septembre, 2008, 14:57
  2. soufian écrit:

    vraimen j’ai vue ton film avec les ninja tu la tro bien fait je veu deveunir comme toi je veu te voi de prait vraimen jeo tes un bon gas de la part de peti gason qui aime bien jeo ++ jeo

    Citer | Posté 3 mars, 2009, 0:27
  3. PRINCE écrit:

    pourquoi depuis 2002 tu ne tes fait pas entendre mot pot j’aime beaucoup tes film

    Citer | Posté 9 juin, 2009, 16:22
  4. kadelko écrit:

    mickael dudikoff ait un bon acteur il a fait de tres bons films il faut qu’il relance sa carriere

    Citer | Posté 21 mars, 2010, 22:53
  5. marie écrit:

    cet homme est fait pour le cinéma, il devrait continuer sur sa lancer,physiquement il est OK
    en tant qu’acteur il est OK
    bref ! il est fait pour que l’on voit au cinéma j’aime beaucoup…….
    J’aimerais bien savoir ce qu’il fait en ce moment au niveau boulot !!!!

    Citer | Posté 12 août, 2010, 13:07
  6. georges écrit:

    Michael dudikoff a toujours été un acteur de grand talent avec un physique à faire tomber toutes les femmes, en plus il était mannequin.

    J’ai vu ses films de Américan Ninjas, je troouve qu’il a une certaine présence à l’écran.

    J’espère qu’on le reverra dans d’autres films avec toujours sa poussée d’adrénaline pour se battre.

    Georges

    Citer | Posté 3 novembre, 2015, 22:52

Laisser un commentaire

Poudlard Scoop |
Le Monde Magique d'Harry Po... |
HITMAN et 35 autres FLIMS |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Ma vie, Mon oeuvre
| Le D.M.J 34
| AnNa MoUgLaLiS